Découvrez Kolsquare, la solution qui crée le match parfait entre les marques et +1.5M influenceurs sur 5 réseaux.

L’influence Marketing dans le secteur de la beauté en 2020

Comment l’Influence Marketing se porte-t-elle dans le monde de la beauté ? Focus sur la tendance.
#influencermarketing
#beauty
#influencers
#influencersbeauty
4 min
CONTENU
  • Ford
  • Kelloggs
  • Netflix
  • Pilot
  • Wargaming
  • Vinted

Quel budget investir dans l'Influence Marketing en 2019 ?

Télécharger l'étude

Même si la presse féminine reste un canal de prescription fort dans le secteur de la beauté, fort est de constater que l’Influence Marketing est un dispositif indispensable pour les marques.

Il serait même arrivé à maturité, obligeant les marques à trouver des activations toujours plus innovantes pour se démarquer. Les influenceurs doivent quant à eux aussi être capables d’émerger pour se faire une place dans ce milieu très concurrentiel. 

Un marché arrivé à maturité

Le marketing d’influence fait désormais partie intégrante des stratégies de communication des marques beauté telles que Sephora, Benefit ou encore Clarins. Luxe ou pas luxe, elles ont toutes rapidement constater le pouvoir de prescription indéniable des influenceurs lifestyle et beauté.

Ainsi, 80% des marques de mode, luxe, cosmétiques ont déclaré avoir eu recours au marketing d’influence en 2018. L’avenir de l’Influence Marketing dans le secteur de la beauté reste très prometteur puisque le budget alloué à ce dispositif ne va cesser de croitre. 

Les marques beauté prévoient de dépenser plus de 50% de leur budget marketing total (51% pour les marques beauté luxe et 52% pour les non luxe) pour des campagnes d’influence contre 45% au total (tous secteurs confondus).

Côté influenceurs, ils sont près de 3000 à s’être positionnés sur la beauté mais seulement 6 % d’entre eux ont plus de 100 000 abonnés. La concurrence est donc rude ici encore, d’autant plus que la valeur engendrée par ces top macro-influenceurs représentent alors 70% de la valeur média engendrée (@enjoyphoenix, @carolinereceveur, @sananas2106, etc…).

Nous verrons cependant plus loin que le nombre d’abonnés ne suffit plus pour se démarquer… il faut aussi faire preuve d’authenticité.

Sur un marché saturé et très concurrentiel, marques et influenceurs doivent redoubler d’ingéniosité, mais aussi de bon sens, pour émerger. Les marques beauté doivent donc trouver des leviers d’activation différenciant et les influenceurs ont tout intérêt à se recentrer sur les attentes de communautés de plus en plus exigeantes. 

De l’émotion à l’expérience digitale

Les marques beauté ont traditionnellement toujours concentré leurs efforts sur des campagnes basées sur l’émotion. D’abord parce que cela a du sens : les consommateurs de produits de beauté recherchent avant tout un sentiment « d’accomplissement » dans l’achat. 

Puis, les marques beauté, comme dans tous les autres secteurs, se sont vite aperçues que l’émotion est un vecteur d’engagement très puissant.

Réussir à combiner émotion et marketing d’influence devient alors une stratégie efficace pour les marques beauté quand on sait que ce dernier génère 11 fois plus de ROI que la publicité conventionnelle !

Concrètement, l’expérientiel envahit petit à petit les réseaux sociaux, comme Instagram ou Snapchat, dans le but d’offrir aux consommateurs une immersion quasi-totale dans l’univers de marque.

Les filtres proposés par les différentes plateformes, et très prisés des millennials, sont développés par les marques beauté pour permettre de tester leurs nouveautés et leurs best-sellers. Lancôme a été la première marque à lancer son filtre make-up sur Snapchat.

Parallèlement, Youtube teste la technologie de réalité augmentée offerte par Google dans le but de permettre aux internautes de tester un produit de beauté mentionné par un influenceur sans se rendre en magasin mais grâce à la caméra frontale du téléphone.

Une influence désormais drivée par l’authenticité

Même si les influenceurs stars dans le secteur de la beauté restent indéniablement des prescripteurs, ils se retrouvent désormais en concurrence avec des micro ou nano influenceurs, souvent perçus comme plus authentiques

64% de consommatrices beauté interrogées déclarent que plus les influenceurs ont d’abonnés, moins ils sont authentiques.

Les marques se tournent alors peu à peu vers ce profil d’influenceurs capables de créer un lien direct avec leurs communautés. C’est le cas de Bourjois Paris qui collabore régulièrement avec des influenceuses beauté à l’audience plus réduite. 

Toujours dans cette même quête d’authenticité, les consommateurs beauté sont plus réceptifs à des contenus spontanés. La story Instagram devient alors un support de communication très employé par les influenceurs beauté.

Ce format permet de publier facilement et rapidement sa routine beauté ou encore de tester en live un nouveau produit beauté.

La marque de cosmétiques naturels Banana Beauty fait régulièrement appel à des influenceuses françaises, devenus ambassadrices, pour qu’elles relayent leurs tests produits en story. 

Enfin, il est intéressant de noter que certaines marques comme Glossier (d’ailleurs lancée par une influenceuse) placent le consommateur au centre de leurs stratégies de communication digitales.

Des photos de clientes anonymes sont reliées sur le compte Instagram de la marque. Cette stratégie renforce l’authenticité de la marque qui communique en toute transparence grâce aux retours clients. 

Vous êtes une marque dans le secteur de la beauté et vous souhaitez lancer une campagne d’Influence Marketing ? Contactez-nous dès maintenant !