Déc 2022 / Blog / Focus

Utiliser la technologie pour aider les petites entreprises à réduire leurs émissions de CO2, c’est possible.

La réduction des émissions de carbone est l'appel à l'action de notre époque. Urgent, compliqué et parfois coûteux à mettre en œuvre, comment les start-ups et les PME peuvent-elles trouver un équilibre entre les actions concrètes de réduction des émissions et la nécessité de se développer ?

Réduire les émissions de carbone à un niveau permettant de limiter le réchauffement climatique à 1,5° implique des actions de la part des gouvernements, des individus et des entreprises. Pour les petites entreprises en particulier, la tâche peut souvent sembler insurmontable lorsqu’elle est associée aux pressions exercées pour équilibrer les comptes, faire croître l’entreprise et maintenir le personnel dans des emplois indispensables. 

Pour les start-ups également, qui se retrouvent souvent dans un engrenage de croissance chaotique au cours de leurs premières années d’activité, allouer le temps et les ressources adéquats pour s’attaquer au problème peut facilement tomber en bas de la liste des priorités.

Heureusement, la technologie et les données ne sont pas utilisées uniquement pour les réseaux sociaux et les activités de marketing d’influence. Kolsquare s’est associé à deux plateformes technologiques qui visent à aider les entreprises à rejoindre la lutte contre le changement climatique en simplifiant les processus requis pour mesurer et réduire les émissions de CO2, et pour compenser celles qui ne peuvent être éliminées. 

Points essentiels à retenir

  • Bien que les activités numériques contribuent de manière significative aux émissions mondiales de CO2, la technologie fait également partie de la solution.
  • Les start-ups, les PME et les entreprises de taille moyenne doivent jouer leur rôle en contribuant à limiter le réchauffement climatique.
  • La lutte contre le changement climatique ne doit pas nécessairement se faire sous le signe du pessimisme ; des ONG comme Tree-Nation comptent sur les réseaux sociaux et la gamification pour susciter le changement.

New call-to-action

Le premier de ces outils est la plateforme SaaS Sami, qui automatise la méthodologie existante d’audit de l’empreinte carbone pour permettre aux entreprises de mesurer leur production de carbone. La technologie de Sami compile et analyse les données financières et comptables liées à tous les aspects de l’entreprise, qu’elle associe ensuite aux émissions en fonction de la catégorie d’activité, comme les voyages, les achats, les bâtiments, la production numérique, etc. Le personnel est également invité à répondre à une enquête sur ses habitudes de consommation et de déplacement.

« En France, les PME et les ETI représentent 60% de l’emploi et, selon nos estimations, environ 40% à 50% des émissions françaises de gaz à effet de serre« , commente Tanguy Robert, cofondateur de Sami. « Nous devons donc nous assurer qu’elles sont incluses dans la lutte contre le changement climatique. Nous avons créé Sami comme une solution qui permet à ces entreprises de mesurer leur empreinte de manière simple et abordable et pour que les entreprises de toutes tailles aient les moyens de jouer leur rôle. »

En tant qu’entreprise technologique, la majorité (56 %) des émissions de carbone de Kolsquare sont générées par les services numériques tels que les serveurs, l’hébergement de données, le matériel informatique, etc. selon l’audit Sami. Une autre tranche de 34 % est générée par les fournisseurs et les services, tels que le marketing, les événements, le recrutement ou les télécommunications. 

Grâce en grande partie à son modèle 100% travail à domicile, Kolsquare se situe en milieu de grille en termes d’émissions lorsqu’on la compare à des entreprises de taille similaire dans son secteur. 

Agir

Les suggestions pour réduire les émissions de carbone vont de l’achat d’ordinateurs reconditionnés, qui sont quatre à cinq fois plus efficaces en termes d’émissions générées, à la collaboration avec des fournisseurs d’hébergement de données qui s’appuient sur des sources d’énergie renouvelables ou qui ont optimisé leur consommation d’énergie pour réduire les émissions.  

L’audit de Sami a fourni une bonne vue d’ensemble de la production d’émissions de l’entreprise, mais pour l’avenir, le défi de réduire les émissions à un niveau plus profond nécessitera un engagement continu de la part de chaque membre du personnel et de la direction, notamment pour mener de nouvelles conversations avec les partenaires et les fournisseurs sur la nécessité d’analyser et de réduire les émissions.   

« Il y a encore des choses que nous pouvons faire pour nous améliorer« , commente Alexis Klahr, directeur financier de Kolsquare. « Le plus difficile est d’améliorer la précision de l’audit en envoyant des questionnaires à nos fournisseurs et en approfondissant l’analyse de certains autres aspects. Mais pour une première étape, ce n’était pas compliqué ni long à faire. »  

Klahr cite un nouvel outil destiné aux entreprises travaillant dans les médias sociaux et le marketing d’influence, qui calcule l’empreinte carbone des campagnes publicitaires en ligne, comme exemple de la manière dont l’analyse et la précision peuvent être améliorées. 

En partenariat avec le service de comptabilité d’entreprise en ligne Shine, le dernier outil de Sami pour mesurer les émissions de CO2 est un calculateur qui estime l’empreinte des campagnes publicitaires numériques. Destiné aux spécialistes du marketing, l’outil gratuit utilise les données des campagnes publicitaires fournies par les plateformes – publicités Instagram, Facebook, Adwords, etc. pour calculer l’impact CO2 des campagnes en ligne.    

« De nouveaux outils comme celui-ci peuvent contribuer à améliorer notre compréhension de l’impact de nos activités en ligne, et offrir une source d’inspiration pour les moyens de nous améliorer« , commente Klahr. 

À la suite de l’analyse par Sami de sa production de carbone, Kolsquare a travaillé avec Google – qui suit les émissions de carbone de l’utilisation du cloud – sur les moyens de gérer et de réduire les services d’hébergement de données afin de réduire les émissions (ce qui a également l’avantage de réduire les coûts). 

La reforestation: une arme majeure pour limiter le réchauffement

Pour compenser ses émissions, Kolsquare s’est associé à la solution technologique de reforestation Tree-Nation. L’ONG Tree-Nation s’est fixée l’objectif ambitieux de planter 1 trillion d’arbres d’ici 2050, qu’elle entend atteindre à l’aide d’une série d’outils techniques conçus pour automatiser et renforcer les liens émotionnels entre les actes de dons d’argent et les projets de plantation d’arbres. 

« Notre mission principale n’est pas de compenser les émissions, mais de reboiser la planète« , commente Olivier Gantois, responsable de la croissance climatique de Tree-Nation, rappelant que la déforestation est responsable de 17 % des émissions liées au changement climatique. « Nous pensons que l’une des meilleures solutions pour lutter contre le changement climatique est de planter des arbres. Et pour arriver à de gros volumes plantés, nous devons utiliser la technologie pour l’automatiser autant que possible. »

Tree-Nation offre aux entreprises la possibilité de créer une forêt numérique qui suit le nombre d’arbres plantés pour la quantité de CO2 compensée. Chaque arbre planté se voit attribuer un certificat numérique qui fournit des détails sur mesure sur le type d’arbre planté, l’endroit où il a été planté et les avantages pour l’environnement et la communauté locale.

Exploiter la puissance des réseaux sociaux

La plateforme comprend des outils techniques permettant de relier numériquement la plantation d’arbres à des activités commerciales telles que les ventes ou les programmes de fidélisation des clients. Les donateurs et les bénéficiaires d’arbres peuvent commenter, aimer et partager directement sur l’arbre ou les détails du projet dans Tree-Nation.

« Notre plateforme est le premier réseau social qui n’est pas basé sur les selfies, ou la prise de photos, mais sur la plantation d’arbres« , commente Gantois. 

« Les entreprises l’adorent car elles peuvent interagir directement avec leurs clients. Vous pouvez parler à vos clients d’une manière différente que sur les autres réseaux sociaux. L’arbre numérique devient plus réel, car bien que l’arbre réel soit très éloigné et que vous ne puissiez pas le toucher, vous pouvez aimer, commenter et partager sur votre arbre numérique. Il devient addictif, et c’est ce que nous voulons. Nous voulons rendre la plantation d’arbres addictive. » 

Les projets de plantation d’arbres sélectionnés par Tree-Nation passent par un processus de vérification de trois mois afin d’établir la véracité du projet, et ce qu’il vise à réaliser en termes d’environnement, de bénéfice social ou économique. 

 La compensation des émissions par Tree-Nation est une chose, mais arriver à un point où la plantation d’arbres et la réduction des émissions de CO2 deviennent une partie intégrante et permanente de chaque action de l’entreprise et du personnel, en est une autre. 

« Cela deviendra plus difficile au fur et à mesure de notre croissance, surtout si nous nous développons en dehors de l’Europe et des déplacements qui y sont associés« , commente Klahr. « Mais c’est une chose à laquelle nous devons continuer à réfléchir en interne, et aussi avec nos partenaires. »

 

Kolsquare, plateforme data-driven d’Influence Marketing, aide les marques à optimiser chaque étape de leur campagne d’Influence Marketing grâce à la data et au Machine Learning. Une solution qui permet d’identifier les profils adaptés à une campagne dans un catalogue de plus de 3 millions de KOLs, Key Opinion Leaders, mais aussi de mesurer et analyser les performances de chaque campagne. Kolsquare, c’est une trentaine d’experts qui vous accompagnent tout au long de l’année dans la mise en place de vos stratégies d’influence pour construire des campagnes performantes et accroître votre connaissance du secteur de l’Influence grâce à des études, des baromètres et des insights enrichissants.