• Se connecter
  • Live Audio Rooms : Facebook annonce-t-il son retour sur le devant de la scène des podcasts ?

    À l’instar du succès de la vidéo drivé par Youtube, c’est désormais à l’audio de connaître une envolée spectaculaire. Grande tendance depuis le premier confinement, ce format n’a jamais autant fait parler de lui et ce n’est pas prêt de s’arrêter.
    4 min

    Côté utilisateurs, l’audio plaît parce qu’il est jugé moins intrusif. Il a aussi permis de resserrer les liens pendant le confinement ; les notes vocales s’invitent depuis aux côtés des messages textes.

    Du côté de l’offre, le paysage audio se diversifie. Les podcasts, toujours plus nombreux, cohabitent désormais avec l’audio digital, nouveau service proposé par les plateformes sociales. Dernier exemple en date, le géant Facebook investit le format en proposant un outil de discussion audio en direct, et bientôt des podcasts. 

    Podcasts, Live audio… le marché de l’audio live est en pleine explosion

    87% des français écoutent chaque jour de l’audio

    Selon une enquête menée par Harris Interactive, 87% des français écoutent chaque jour de l’audio. Il faut dire que ce format a l’avantage de pouvoir se consommer de partout : sur la route du travail en voiture, sur son mobile depuis les transports ou directement sur son ordinateur depuis chez soi. Peu importe le lieu et le mode d’écoute, l’audio embarque facilement l’auditeur avec lui et engage plus que les autres médias. 

    Pour les marques, c’est aussi la possibilité d’être mémorisée : 75% des auditeurs se souviennent du nom d’une marque prononcé dans un contenu audio.

    L'ascension des podcasts

    Qui dit audio, dit désormais podcast. En 2020, il s’est créé 900 000 podcasts dans le monde soit à peu près 3 fois plus qu’en 2019 (source : Chartable). En France aussi le podcast a trouvé sa voix : 

    • 12,3 millions de personnes écoutent un podcast au moins une fois par mois, soit 15% de plus que l’année dernière (source  Médiamétrie)
    • 60% des consommateurs ont moins de 35 ans – tout ne fait que commencer pour la sphère audio (source  Médiamétrie).
    • Côté marques, elles commencent à s’approprier le format, moins promotionnel : d’ici 2022, le marché mondial du podcast pourrait drainer 4,5% des dépenses publicitaires audio (vs 1,9% en 2018), soit 1,6 milliard $ (source : Warc).  Certaines vont plus loin et se lancent même dans la création de leur propre podcast. Les podcasts de marque sont passés de 6 en 2016 à 102 en 2020 (source :  l’observatoire des podcasts de marque de M6)

    L'émergence de l'audio social ou conversationnel

    À côté des podcasts, l’essor de l’audio social ou conversationnel répond à une demande forte d’espaces virtuels pour discuter. L’idée est de passer du temps ensemble par la voix. De façon très simple et naturelle, les messages vocaux permettent de garder un lien plus proche de la réalité que du texte. Ils ont explosé sur Messenger et WhatsApp pendant le confinement. Une nouvelle tendance qui pousse logiquement le marché à s’adapter. Pour aller plus loin, et toujours dans cette idée que le direct crée un lien particulier, de nouveaux services ont vu le jour, à l’image de Discord ou ClubHouse

    New call-to-action

    La mort de ClubHouse ?

    Une ascension fulgurante

    Incontestablement à l’origine de la tendance de l’audio social, ClubHouse serait pourtant en train de disparaître du paysage, aussi vite que fut son ascension. L’application audio sur invitation a très vite fait parler d’elle tant nous étions nombreux à tenter d’obtenir l’accès à ses “Rooms” pour créer ou écouter des conversations. 

    En un an, elle a été téléchargée plus de 32 millions de fois. C’est en février 2021 qu’elle connaît un pic exceptionnel avec 9,5 millions de téléchargements. Mais dès le mois suivant, la situation prend un nouveau tournant avec un peu moins de 3 millions de téléchargements en mars. Puis, 900 000 en mai 2021. 

    Trop sélective et intrusive, ClubHouse dégringole

    • Très sélectif, voire trop, l’accès n’est possible que par le parrainage d’un utilisateur déjà inscrit. Autre barrière à l’entrée : pendant plusieurs mois après son lancement, seuls les détenteurs d’un iPhone ont eu accès à l’application. Il s’agissait avant tout pour les créateurs de palier à une faiblesse technique. Côté utilisateurs, ce sentiment d’exclusivité attire les foules au début mais, très vite, une lassitude se fait ressentir. Les conversations francophones se font rares et les premières “stars” du réseau s’en vont.

     

    • Parallèlement, l’application crée le bad buzz à la suite de critiques concernant la gestion des données personnelles de ses utilisateurs. Ses règles de confidentialité indiquent que si une personne s’inscrit, les noms et les numéros de tous ses contacts seront téléchargés dans une base de données commercialisable. Une nouvelle qui fait fuir ses utilisateurs. 

    Durant ces épisodes quelque peu chaotiques pour l’application, des acteurs de taille ont décidé, à leur tour, de se lancer sur l’audio. 

     

     

    Facebook déploie le Live Audio Rooms à l'international : un moyen de se relancer ?

    Déploiement du Facebook Live Rooms à l'international

    En concurrence directe avec Clubhouse, le Facebook Live Rooms est désormais accessible dans tous les pays où est présent Facebook. Qualifiée de vieillissante – la moyenne d’âge de ses utilisateurs quotidiens s’élevant à 45 ans en moyenne, contre 23 ans pour TikTok – la plateforme en profite pour s’offrir un lifting grâce à l’audio. C’est aussi l‘occasion de proposer aux créateurs de contenus de nouveaux moyens d’expression.

    Comment ça fonctionne ?

    Comme sur ClubHouse, les “rooms” Facebook ou salles audio sont des lieux d’échanges en direct avec d’autres utilisateurs, directement depuis la plateforme. Chaque participant peut intervenir en levant la main ou simplement en ajoutant une réaction. L’accès aux Live Audio Rooms se fait directement depuis le fil d’actualité Facebook ; l’utilisateur peut écouter un podcast tout en poursuivant sa navigation sur la plateforme sociale. 

    Des fonctionnalités alléchantes

    Facebook n’a pas fini de faire parler de lui sur l’audio et teste d’ores-et-déjà de nouvelles fonctionnalités aux États-Unis.  Les audios abrégés, un peu à l’image des Reels Instagram, et les podcasts vont vite venir enrichir les fonctionnalités de la plateforme. Un hub Audio regroupera toutes les fonctionnalités audio du groupe : des podcasts à l’audio en direct, en passant par les audios courts.

    Les concurrents à Facebook Audio Rooms

    Twitter Spaces

    Sur Twitter, les Twitter Spaces sont des conversations vocales entre utilisateurs de la plateforme, avec au moins 600 followers. Comme Live Audio Rooms, Spaces permet aux utilisateurs de discuter ou rejoindre une conversation pour échanger et réagir sur un sujet spécifique. Twitter envisage le rajout d’une billetterie en ligne, proposant un nombre de places et prix fixés par l’hôte. 

    Greenroom

    Spotify a lancé Greenroom en mars 2021 et s’invite aux côtés des concurrents de Clubhouse en se lançant dans le secteur des discussions audio en direct. Il s’agit d’une application indépendante, à télécharger en dehors de Spotify. Le principe reste le même que sur ClubHouse et les autres : créer ou participer à des rooms. Le participant peut demander à prendre la parole ou chatter directement dans un salon de discussion audio.