Vers la fin des faux comptes sur Instagram ?

Instagram fait la chasse aux faux comptes, le plus grand danger des marques et des influenceurs.
#influencermarketing
2 min

De plus en plus d’influenceurs font d’Instagram leur business et leur outil principal pour exercer leur métier.

Si la plupart sont suivis par une réelle communauté qui s’intéresse à leur profil et souhaite interagir avec eux, d’autres n’hésitent pas à dépenser des centaines d’euros pour acheter des followers, générés par des robots, et donc des likes, afin d’avoir un faux-semblant de notoriété sur le réseau, et ainsi attirer plus de marques.

Pourquoi ce besoin de faux abonnés ?

Les influenceurs, ou ceux qui souhaitent le devenir, ont recours à ce processus pour pouvoir recevoir automatiquement des centaines de likes et de commentaires et ainsi espérer devenir les prochains EnjoyPhoenix, Squeezie ou Cyprien.

Il leur suffit de payer une certaine somme en fonction du nombre de likes et de commentaires qu’ils aimeraient recevoir sur leurs photos et les robots se chargent d’écrire des faux commentaires tels que « Génial », « J’adore », ou de simples emojis pour tenter de crédibiliser le post.

Ces commentaires sont toujours plus ou moins vagues et sans lien direct avec le contenu posté.

Pour des nouveaux influenceurs, cette technique peut les aider à se faire connaître sur Instagram puisque les utilisateurs sont plus enclins à suivre quelqu’un qui a déjà un large nombre d’abonnés.

Ainsi, avoir de faux followers attirera de vrais abonnés sur le long terme.

Mais le nombre de followers et de likes ne rend pas un profil plus intéressant pour autant, bien que la notoriété d’un influenceur soit, au premier abord, évaluée selon son nombre d’abonnés.

Les équipes marketing ne regardent pas seulement ces chiffres pour sélectionner les influenceurs dont ils ont besoin pour leur campagne de communication. Ce qui est de plus en plus important est le taux d’engagement.

Or, avec de faux abonnés, le taux d’engagement réel est très faible.

Puisque les annonceurs recherchent avant tout un ROI élevé, ils vont vouloir faire appel à un influenceur qui leur garantisse le meilleur ROI grâce à un fort taux d’engagement et vont donc éviter les comptes avec de faux abonnés achetés.

Pourquoi et comment résoudre ce problème ?

Il est difficile de connaître la proportion exacte de robots qui agissent, mais selon une étude de l’agence Imperva (02/2017), l’être humain ne générerait que 48,2 % du Web, laissant une grande place aux bots.

Donc la moitié du trafic sur Internet proviendrait de ces bots, c’est-à-dire que la moitié des publicités en ligne ne seraient pas vues par les humains, faussant ainsi les résultats du marché.

Les bots sont majoritairement reconnaissables par leur profil récentpeu d’engagement et un nombre élevé d’abonnements, puisqu’ils sont créés pour suivre automatiquement un grand nombre d’utilisateurs d’un coup.

Au-delà du problème que les faux comptes posent pour les posts sponsorisés, il existe également des faux comptes qui cherchent à arnaquer des utilisateurs d’Instagram, en prenant l’identité d’influenceurs connus.

Le Youtubeur gaming Squeezie les a d’ailleurs dénoncé dans une vidéo dédiée sur sa chaîne qui compte plus de 8 millions d’abonnés afin d’informer sa communauté de ces faux comptes.

Sa vidéo a été partagée par d’autres youtubeurs connus, tels que Natoo, youtubeuse humour, traduisant ainsi un réel problème causé par ces bots sur Instagram, tant pour les influenceurs que les annonceurs.

Instagram a décidé d’agir contre cette technique frauduleuse en commençant par demander la fermeture immédiate de sites et applications tels qu’InstagressPeerBoost ou InstaPlus, qui fonctionnaient contre les termes d’utilisation d’Instagram.

De plus, avec la technique de « shadowbanning », les posts utilisateurs qui renseignent trop d’hashtags considérés comme des spams n’apparaîtront plus dans l’onglet Explore d’Instagram, pour rendre la plateforme plus authentique et moins promotionnelle.

Entre les réglementations pour les posts sponsorisés et la suppression des faux comptes, il semblerait qu’Instagram soit en phase de grand nettoyage de sa plateforme pour régulariser ce nouveau business, devenu très en vogue.

D’après notre expert Influence Julien Schaaf, par la suppression des faux comptes et le contrôle d’achat de followers, Instagram cherche à crédibiliser et légitimer le métier d’influenceur.

Les influenceurs étant devenu un pilier clé pour les réseaux sociaux, il est nécessaire qu’Instagram aille dans cette direction pour rassurer les marques.