Publié le
4/10/2022

Fizz le nouveau réseau social en provenance des Etats-Unis

Fizz a été développé par des étudiants pour des étudiants. Ainsi, le forum anonyme, où tout sujet peut être discuté et partagé, est conçu pour permettre aux étudiants d'entrer en contact avec leurs camarades. Lisez maintenant plus sur l'application Fizz.

captures d'écran de l'application Fizz sur fond violet

Principaux points à retenir

  • Fizz a été développée par des étudiants pour des étudiants et se caractérise principalement par des communautés privées.
  • Les utilisateurs ne peuvent s’inscrire que s’ils étudient réellement. C’est-à-dire s’ils ont une adresse e-mail de l’université.
  • Un modérateur local, qui connaît la culture de l’université concernée, est censé assurer la sécurité sur l’application.

Fondé par deux anciens étudiants de Stanford, le nouveau réseau social Fizz s’adresse principalement aux étudiants. Anciennement lancé sous le nom de Buzz, Fizz propose le même principe de base qui a inspiré Mark Zuckerberg à créer Facebook à l’époque : les étudiants doivent pouvoir échanger des informations entre eux.

Pour ceux qui ne s’en souviennent pas, le long métrage « The Social Network » montre comment Facebook a été inventé. Par exemple, la vidéo suivante montre ce qui était des faits et ce qui était de la fiction dans le film.

Mais revenons à Fizz, l’application que des milliers d’étudiants de Stanford utilisent déjà comme un forum anonyme de discussion et d’échange. Peu importe ce qui préoccupe les utilisateurs, ils peuvent partager ce qu’ils veulent, qu’il s’agisse de blagues, de confessions, de coups de cœur ou d’opinions sur les événements mondiaux actuels. Pourtant, pourquoi Fizz est-il la star du ciel des médias sociaux ?

Comment tout a commencé avec Fizz

L’histoire du nouveau réseau social n’est pas encore établie. Les fondateurs Teddy Solomon et Ashton Cofer ont eu l’idée en novembre 2020, lorsque les deux se sont sentis mis à l’écart de la communauté étudiante parce qu’il n’y avait pas de plateforme organisée de manière centralisée qui réunissait les jeunes.

Solomon et Cofer ont donc réfléchi à ce que les autres applications avaient mal fait et à ce qu’ils attendaient spécifiquement d’un réseau social en tant qu’étudiants : C’est alors qu’est née l’idée des communautés privées.

Cofer a expliqué au Stanford Daily : « À l’origine, nous avons créé Buzz comme une plateforme permettant à nos amis de s’amuser et d’aider les étudiants à se connecter à leur campus, car lorsque nous étions à la maison pendant la pandémie de COVID-19, nous nous sentions tous tellement déconnectés du campus. Voir comment Buzz, maintenant Fizz, a évolué au fil du temps pour devenir une plateforme inclusive et édifiante pour tous et rester positif grâce à la modération du contenu a été gratifiant pour nous. »

Les étudiants ont d’abord critiqué le changement de nom. Depuis le 5 janvier de cette année, la plateforme a retiré le nom « Buzz » de l’application et des comptes sur les autres réseaux sociaux. Solomon et Cofer ont décidé du rebranding par mesure de précaution, puisque le nom n’appartenait pas à la marque. Mais après tout, Fizz, tout comme Buzz, leur rappelait la culture dynamique du campus. Le logo de l’abeille est resté « parce qu’il s’applique également au nom Fizz – il représente l’application et est au cœur de ce que nous avons créé« , a déclaré Solomon.

Le changement de marque a ouvert la voie à l’expansion de l’application. Inspiré par sa fille, le fondateur et investisseur Rakesh Mathur a investi 750 000 $ dans Fizz et est maintenant le PDG de la société. Environ un an après son lancement, l’application a déjà réuni 4,5 milliards de dollars en capital de départ, selon TechCrunch.

Entre-temps, Fizz, l’application anonyme de type Reddit, est également disponible à Rice, Elon, Dartmouth, Wake Forest, Chapman et Tulane et devrait être téléchargeable dans plus de 1 000 universités d’ici la fin de l’année prochaine.

Pour l’instant, Solomon, Clofer et d’autres développeurs de Fizz travaillent à l’amélioration des principales fonctionnalités pour les utilisateurs mais aussi des outils back-end pour les modérateurs, selon le Stanford Daily. Déjà, selon Solomon, 50 à 60 % des utilisateurs de Fizz sont actifs quotidiennement et 95 % des étudiants de Stanford sont inscrits.

Qu'est-ce qui rend Fizz si spécial ?

Fizz se caractérise avant tout par deux particularités : la proximité et la sécurité.

La proximité et donc l’exclusivité sont garanties avant tout par le fait que les utilisateurs ne peuvent s’inscrire qu’avec une adresse d’étudiant valide. Comme celles-ci sont délivrées par les universités et sont uniques, il est impossible pour un non-étudiant d’en créer une. Si une personne est bloquée, elle est définitivement bannie de l’application. (Même si la personne vient de changer d’université et a donc obtenu une nouvelle adresse). De plus, vous devez savoir que les communautés sont également exclusives à chaque université. Les étudiants de Harvard ne peuvent pas interagir avec les étudiants de Stanford via Fizz.

Fizz est censé être un espace sûr où les étudiants peuvent partager anonymement leurs craintes ou leurs envies, en gros tout ce qui les préoccupe. Dans le même temps, Fizz s’appuie également sur une modération locale pour garantir une interaction cultivée. Pour chaque université, il est prévu d’employer quinze modérateurs qui connaissent la culture locale et peuvent donc décider mieux qu’une machine ce qui est approprié et ce qui est une insulte.

À première vue, Fizz fait penser à YikYak, qui a été mis hors ligne en 2017. En outre, le design peut également faire penser à l’application allemande Jodel. Jodel a été lancée en 2014 et est devenue depuis l’un des réseaux de médias sociaux les plus populaires en Europe. L’idée de Fizz et de Jodel est également similaire : la possibilité de se connecter à la communauté qui vous entoure et de partager anonymement du contenu authentique. Contrairement à Fizz, cependant, tout le monde peut créer un profil sur Jodel.

En 2022, la startup allemande dispose de communautés hyperlocales en Finlande, Norvège, Suède, Danemark, France, Allemagne, Autriche et Suisse, entre autres pays. En chiffres, cela signifie environ 6 millions de posts par jour, un taux d’engagement de 87 % et 26 % d’utilisateurs quotidiens.

Le fondateur et PDG Avellan Borgmeyer affirme lui-même que, malgré son anonymat, Jodel convient parfaitement comme plateforme publicitaire, car l’âge, le sexe, la profession et le lieu peuvent être ciblés. Sixt et Netflix, par exemple, ont déjà reconnu le potentiel de Jodel. Avec le slogan « Conduisez comme un Justus, payez comme un Kevin », Sixt comprend l’humour de la jeune génération et trouve exactement le ton qui lui convient.

A propos de Kolsquare

Kolsquare est la première plateforme européenne de marketing d’influence, une solution axée sur les données qui permet aux marques de développer leurs stratégies de marketing d’influence et de mettre en œuvre des partenariats authentiques avec des créateurs de contenu.Grâce à notre technologie, les professionnels du marketing peuvent identifier les meilleurs profils de KOL, gérer entièrement leurs campagnes de KOL Marketing, mesurer leurs résultats et comparer leurs performances aux meilleures pratiques. Kolsquare propose à des centaines de clients (Coca-Cola, Danone, Publicis, Orange, Sézane, Decathlon, etc.) les dernières technologies de Big Data, d’IA et de Machine Learning pour activer des partenariats inspirants et authentiques avec quelque 3 millions de KOLs (Key Opinion Leaders) ayant plus de 5 000 followers dans 180 pays, sur Instagram, TikTok, Twitter, Facebook et YouTube.En tant que Benefit Company depuis 2020, l’influence responsable est dans notre ADN et se trouve au cœur de tous nos partenariats avec les clients, les KOL et les fournisseurs.

Influencer Marketing Newsletter

Ne manquez rien avec notre newsletter !