Comment identifier le bon matching annonceur/influenceur ?

Si elle est bien choisie, une personnalité influente est le plus efficace des outils de communication.
#influencermarketing
3 min

Si elle est bien choisie, une personnalité influente est le plus efficace des outils de communication : +56% d’assimilation du message et +27% d’intentions d’achat. Cependant, avec la multiplication des influenceurs, faire le bon choix est de plus en plus difficile. Comment identifier sans se tromper le matching parfait entre annonceur et influenceur ?

1. Adéquation avec les valeurs de l’annonceur

Tout d’abord – et cela peut paraître évident – l’image de l’influenceur et les valeurs qu’il véhicule doivent être en accord avec celles de l’annonceur. Si ses valeurs ne coïncident pas, cela pourrait entacher la réputation et la crédibilité de l’entreprise. Il faut notamment éviter le piège de sélectionner l’influenceur en fonction de critères personnels et subjectifs, ou uniquement sur la base de son niveau de notoriété.

En 2016, la marque de prêt-à-porter Ekyog a par exemple misé sur la youtubeuse Et pourquoi Pas Coline pour le lancement de sa nouvelle collection. Un partenariat plein de sens puisque la marque et l’influenceuse partagent le même intérêt pour une mode éthique et éco-responsable.

2. Profil de la base de fans

Il est également primordial de veiller à ce que le profil de la communauté de l’influenceur (âge, sexe, centres d’intérêts, catégorie socio-professionnelle, etc.) corresponde à la cible de l’annonceur.

Il ne faut pas non plus négliger le facteur de la localisation géographique.

Pour une campagne régionale, un influenceur de moindre notoriété mais ayant une forte présence et popularité dans la région cible aura plus d’impact qu’un influenceur au rayonnement plus global.

2. Budget

Il existe un influenceur adapté à chaque budget. En effet, le marché de l’influence est vaste et hétérogène et il existe de nombreux influenceurs aux tarifs différents. Des tarifs qui dépendent de plusieurs critères tels que la notoriété, le type de campagne et l’implication de l’influenceur dans le processus créatif. Retrouvez notre étude sur les tarifs des influenceurs ici.

4. Engagement de la communauté

Un influenceur peut avoir une très large communauté visible mais un faible taux d’engagement.

Or, la clé d’un partenariat réussi repose sur la viralité de la campagne, et donc sur la propension de la communauté de la personnalité influente à partager et commenter ses publications.

Attention donc aux communautés titanesques mais passives, il faut prendre le temps d’analyser les métriques des réseaux sociaux (likes, partages, commentaires, clics, vues…) et de les comparer à la taille de la communauté de l’infuenceur.

5. Sérieux de l’influenceur

Enfin, il est préférable de s’assurer du professionnalisme de l’influenceur et de s’informer sur ses collaborations passées afin d’éviter un bad buzz.

La star de la télé réalité Scott Disick, ex-compagnon de Kourtney Kardashian, a par exemple été récemment engagé par une marque d’alimentation sportive pour un post sponsorisé.

Une opération catastrophique puisque Scott a publié l’intégralité du message que lui avait envoyé le responsable marketing de la marque, entraînant les moqueries de la communauté Instagram et générant un bad buzz pour l’entreprise.