Qui seront les influenceurs de demain ?

Influenceurs virtuels, enfants, nouveaux réseaux... tour d'horizon sur les futures tendances du marketing d'influence.
#influencermarketing
#influencertomorrow
3 min

La montée des influenceurs virtuels

Cette année a marqué le succès des gynoïdes (robots humanoïdes à l’apparence féminine) et des Vtubers (youtubers virtuels) sur les réseaux.

Majoritairement féminins, ces avatars virtuels peuvent aussi prendre la forme d’animaux, de robots, de démons ou encore d’hommes bodybuildés !

Au-delà de leurs apparences originales, ces youtubeurs offrent un contenu plutôt classique : tutos beauté, let’s playvlog… Et pourtant, ils cartonnent !

La première, Lil Miquela est un modèle engagé, suivi par 1,5 million d’abonnés ! Entre performance artistique et opération commerciale, nul ne sait qui se cache derrière Miquela et surtout quel est l’objectif derrière cet avatar.

Le modèle numérique a été créée par Brud, une startup californienne discrète spécialisée dans la robotique et l’intelligence artificielle, qui est également conceptrice de deux autres vedettes numériques d’Instagram, Blawko22 and BermudaisBae.

Cette société de production a ainsi pu conclure des partenariats avec des marques telles que Nike, Diesel ou Prada au travers de ses influenceurs virtuels.

Des influenceurs à chercher ailleurs

Et oui, de nouveaux réseaux émergent et avec eux de jeunes influenceurs !

Demain Instagram pourrait bien être détrôné au royaume de l’influence, probablement par Tik Tok. Anciennement Musical.ly, cette app de vidéos karaoké éphémères recense plus de 500 millions d’utilisateurs (dont 2,5 millions en France). Elle était d’ailleurs l’app la plus téléchargée en septembre, faisant de sa maison-mère, ByteDance, l’entreprise la plus valorisée en bourse, devant Uber.

Et sur TikTok, comme sur chaque nouveau réseau, les influenceurs peuvent émerger rapidement, propulsés par la plateforme en quête de success story.

Cependant, il ne semble pas encore possible de monétiser cette influence.

Preuve de l’amour des jeunes pour ce réseau, la chaîne MTV vient de lancer un partenariat avec Tik Tok (comme la chaîne l’avait fait avec Snapchat).

Facebook tente même une réplique avec Lasso… Pas gagné.

D’autres réseaux sociaux sont à surveiller : Triller, Dubsmash, Funimate…

Tous influenceurs ?

De plus en plus de consommateurs passionnés recommandent spontanément des produits ou des services qu’ils ont appréciés.

Une valeur ajoutée d’authenticité puis qu’elle est faite spontanément. Ils n’ont pas une audience particulièrement large, mais s’expriment beaucoup.

L’influence marketing va donc aussi se déporter sur ces advisers, l’enjeu sera de savoir les identifier et les activer.

Les enfants influenceurs

Phénomène à observer car les enfants s’érigent comme de véritables influenceurs. Ces kids sont littéralement nés à l’ère des réseaux sociaux, ils n’ont connu que ça.

Plusieurs questions se posent : quels influenceurs adultes seront-ils ?

Seront-ils plus connectés que leurs aînés ?

Sur de nouveaux réseaux ?

Et comment faut-il encadrer leurs partenariats avec des annonceurs tant qu’ils sont encore mineurs ?

Mais au fait, comment reconnaître un influenceur en devenir ?

Un seul mot : la data. le tout est de savoir la déchiffr et l’analyser pour en retirer le meilleur.

Les futurs influenceurs vont être détectés grâce à leur courbe d’évolution des abonnés, corrélée aux taux d’engagement si vraiment le compte social est en passe d’accroître sa visibilité au point de devenir influent.

Il s’agit d’une analyse prédictive, issue de statistiques et de croisement de données (machine learning).