• Se connecter
  • [INTERVIEW] Verisure x Kolsquare : “Le social média est devenu au fil du temps le pouls de l’entreprise”

    Mesure de la performance, identification des profils d’influenceurs, relations long-termistes,... Anne-Charlotte Meistelman, Social Media Manager & Influence chez Verisure a échangé avec Kolsquare sur le rapport qu’a la marque à l’Influence Marketing et son activation en interne tout au long de l’année 2020. Focus.
    #influencermarketing
    #verisure
    #influence
    #influencers
    #campaigns
    #socialmedia
    4 min

    Comment étaient les premiers pas de l’Influence Marketing chez Verisure ?

    Anne-Charlotte Meistelman : Nous avons réellement commencé à faire de l’Influence Marketing chez Verisure il y a un peu moins de deux ans. Au départ, nous manquions de connaissances sur ce sujet et avions un petit budget consacré à ce levier. Après avoir lancé nos toutes premières campagnes en activant une dizaine d’influenceurs, nous avons constaté une véritable montée en puissance de l’Influence Marketing avec des premiers résultats prometteurs. 

    Peu à peu, nous avons décidé de prendre davantage la main sur nos campagnes d’Influence et de les internaliser entièrement grâce à l’utilisation de la solution technologique Kolsquare. Nous pensons désormais toutes nos stratégies social media au global en y intégrant, à chaque fois, un pendant d’Influence Marketing. 

    Nous avons trouvé en ce levier un véritable enjeu d’image de marque et de notoriété pour réussir à approcher des influenceurs et les faire parler d’un sujet qui n’est pas toujours glamour : les systèmes de sécurité. Il nous était donc primordial de définir clairement notre approche auprès des KOLs (Key Opinion Leaders) qui, il y a deux ans, communiquaient surtout sur les thématiques du lifestyle, de la beauté et de la mode sur les réseaux sociaux.

    Chez Verisure, l’Influence Marketing a aujourd’hui une toute autre dimension dans notre stratégie. S’il n’était auparavant pas simple d’identifier les profils d’influenceurs les plus pertinents pour notre marque et surtout ceux qui accepteraient de parler de Verisure sur leurs réseaux, le rapport est totalement différent aujourd’hui puisqu’ils nous contactent désormais directement via Instagram. Il y a eu une véritable bascule de ce sujet et nous avons finalement réussi à intégrer pleinement les conversations sociales.

    Quelles typologies de KOLs (Key Opinion Leaders) activez-vous principalement dans vos campagnes et suivant quels objectifs ?

    Anne-Charlotte Meistelman : Nous collaborons surtout avec deux types de profils distincts, les digital mums et les influenceuses décoration. La première typologie nous permet de présenter nos produits et services sous les angles de la sérénité et du cocon familial. La deuxième évoque davantage le côté matériel de nos systèmes de sécurité et la protection des biens en général. 

    Nous réalisons des campagnes d’Influence en fil rouge, tout au long de l’année, mais également lors des différents lancements de produits et opérations spéciales. Nous avons une vision avant tout tournée business et résultats. Pour nous, chaque action marketing doit avoir un véritable retour sur investissement et remplir nos deux principaux objectifs qui sont la conversion et l’image de marque. 

    Selon vous, comment mesurer efficacement l'impact des campagnes d'Influence ? Quels sont, pour vous, les principaux indicateurs-clés de l’Influence Marketing ?

    Anne-Charlotte Meistelman :  Généralement, les premiers éléments que nous regardons surtout après une campagne sont le nombre de conversions qui ont été réalisées. Nous accordons plus d’importance à certains indicateurs qu’à d’autres suivant les objectifs de nos projets d’Influence. 

    Sur les contenus des influenceurs, nous observons également l’engagement, le nombre d’impressions, les clics,… Mais aussi la tonalité des commentaires qui est un indicateur-clé dans notre stratégie pour analyser de manière plus qualitative nos actions d’Influence. Cela nous permet d’observer l’image que Verisure a sur les réseaux des créateurs de contenus que nous activons qui peut parfois être différente de celle que nous avons sur nos propres comptes. Les posts et stories des influenceurs vont permettre à Verisure d’accentuer plus le discours sur la prévoyage, la sécurité et l’apaisement. Le social média est devenu au fil du temps le pouls de l’entreprise. Nous nous en servons comme un outil d’écoute de nos clients. 

    Quelle relation entretenez-vous avec les influenceurs que vous activez ou que vous avez déjà activés ?

    Anne-Charlotte Meistelman : En 2019, nous avons activé à peu près une quinzaine d’influenceurs dont les contenus ont, pour la plupart, été performants. Nous partons du principe que si une collaboration s’est bien déroulée et que les résultats dans les contenus produits ont été à la hauteur de nos objectifs, il est essentiel de poursuivre la collaboration avec ces mêmes influenceurs. 

    Chez Verisure, nous souhaitons avant tout créer des relations sur le long-terme avec les profils que nous activons, c’est pourquoi nous resollicitons fréquemment les mêmes influenceurs. D’autant plus que nous avons également besoin de leurs retours d’expérience sur les produits et services que nous leur fournissons pour savoir s’ils ont réellement répondu à leurs attentes en matière de sécurité. 

    À ce jour, nous communiquons régulièrement avec une dizaine de KOLs (Key Opinion Leaders) et entretenons une certaine relation privilégiée avec eux. Cela permet davantage de transparence dans la mise en place de nos campagnes tout au long de l’année et fait réellement la différence dans notre rapport à eux.

    Pourquoi avoir décidé d’internaliser vos campagnes d’Influence ? Selon vous, en quoi cela peut-il être bénéfique pour une marque d’internaliser ses campagnes d’Influence ?

    Anne-Charlotte Meistelman : Lorsque nous passions par une agence, nous avions pu ressentir un certain sentiment de frustration de ne pas gérer les campagnes nous-mêmes et de ne pas être en contact direct avec les influenceurs avec lesquels nous souhaitions collaborer. Nous avions parfois l’impression de perdre davantage d’énergie dans cette gestion du fait d’avoir toujours un intermédiaire dans nos projets. Nous avons choisi d’internaliser l’influence pour nous permettre d’être complètement libres sur le pilotage de nos campagnes, dans la sélection des influenceurs. 

    Cela peut nous prendre davantage de temps, étant donné les nombreux sous-sujets que l’Influence notamment liés à l’administratif mais nous avons aujourd’hui un pilotage de nos actions beaucoup plus agile qu’auparavant. Étant donné le nombre croissant de campagnes lancées par an chez Verisure et notre maturité sur le sujet de l’Influence Marketing, cela nous semblait être un point essentiel.

    Vous souhaitez lancer des campagnes d’Influence Marketing inspirantes et ROIstes ? Contactez, dès maintenant, nos experts dédiés !