• Se connecter
  • Bientôt une loi pour protéger les jeunes influenceurs ?

    Un député a dernièrement pointé du doigt l’absence de cadre juridique concernant l’activité des enfants influenceurs.
    #influencermarketing
    #influencers
    #influence
    4 min

    Les « enfants-stars » sur Youtube sont de plus en plus nombreux et pourtant aucune loi, à date, ne régit leurs activités. Les choses seraient en train de bouger : le député Bruno Studer a récemment dévoilé une proposition de loi à ce sujet. Décryptage.

    Un cadre légal inexistant

    Les chaînes Youtube mettant en scène des familles, et surtout des enfants, ne cessent de se développer sur le réseau social. Bien que gérées par les parents, l’acteur principal, souvent âgé de moins de 16 ans, déballe un colis surprise, teste un nouveau produit, réalise une démonstration de jouet…

    La question du droit encadrant cette activité se pose alors. En effet, ces vidéos génèrent des revenus à la fois pour la plateforme de diffusion et pour les parents. 

    Paradoxalement, même si cette activité est désormais démocratisée, aucun cadre légal ne régit cette activité. Le député Bruno Studer a souligné le fait que ces contenus crées avec des enfants ne sont pas encadrés par le droit du travail et que les revenus générés ne sont pas consignés à la Caisse des dépôts. D’où sa volonté de réguler ce business au plus vite.

    Concrètement, le cadre appliqué aux enfants mannequins ou acteurs pourrait être dupliqué aux enfants influenceurs.

    Une évolution qui se fera avec la collaboration des plateformes, telles que Youtube

    Ce nouveau cadre lié à l’activité des enfants influenceurs sur les réseaux sociaux ne se mettra pas en place sans la coopération des plateformes. Ces dernières doivent permettre à tout internaute de signaler une vidéo mettant en scène un enfant de moins de 16 ans.

    Elles devraient aussi avoir pour mission de communiquer les informations nécessaires auprès des utilisateurs concernant les lois applicables dans ce domaine et les risques encourus. 

    Enfin, la plateforme devra déclarer les revenus issus de vidéos mettant en scène des enfants auprès de la Direction compétente.

    Si les choses ne sont pas encore calées, Youtube France a fait savoir sa volonté de coopérer afin de protéger l’activité des mineurs. Affaire à suivre !

    Vous êtes une marque et souhaitez lancer votre première campagne d’Influence Marketing sur Youtube ? Nos experts dédiés sont là pour vous accompagner de A à Z !