Publié le
22/12/2022

L'algorithme de LinkedIn en 2023

Particulièrement pour le secteur B2B, LinkedIn ne doit pas être oublié ou sous-estimé. LinkedIn est devenu une importante plateforme de réseautage, offrant de nombreuses opportunités aux entreprises pour entrer en contact avec des clients et des employés potentiels et se positionner dans le secteur. En mai 2022, le réseau a mis à jour son algorithme, c'est pourquoi nous nous demandons aujourd'hui comment l'algorithme de LinkedIn fonctionnera en 2023.

ecran ordinateur avec lignes de code

Principaux points à retenir

  • LinkedIn est de plus en plus utilisé pour le marketing d’influence et surtout le marketing B2B, selon les experts du secteur.
  • En 2022, LinkedIn a mis à jour son algorithme, qui favorise toujours l’engagement, mais s’intéresse aussi davantage à l’heure de publication ou à la qualité des posts.
  • Les posts sont divisés en trois catégories qui déterminent le succès de votre contenu : Spam, Moyen, Standard.

Les influenceurs et les créateurs de contenu se retrouvent de plus en plus sur le réseau social LinkedIn, avec une tendance à l’augmentation en 2023. LinkedIn offre de nombreux avantages que les autres plateformes n’ont pas forcément. Il s’agit, par exemple, des formats collaboratifs tels que les webinaires, les lives et les événements audio et vidéo, et du niveau d’expertise généralement élevé de ses utilisateurs. Ainsi, LinkedIn pourrait devenir un incontournable pour les professionnels, comme le montre le rapport sur les tendances 2022 de Kolsquare. Outre l’expertise, cependant, les sujets liés au mode de vie sont de plus en plus partagés.

Malgré les avantages de LinkedIn, la mise en œuvre du marketing d’influence pose encore des problèmes. Avant tout, il y a un manque d’outils d’analyse, c’est pourquoi les experts peuvent difficilement mesurer la performance des services des influenceurs et donc difficilement les analyser. Comme l’explique Quentin Bordage, PDG de Kolsquare, dans le rapport sur les tendances de Kolsquare mentionné plus haut : « LinkedIn bloque tout accès aux données. Le marketing d’influence ne pourra pas se développer tant que nous ne pourrons pas l’industrialiser. »

Les changements de l'algorithme de LinkedIn en 2022

En mai 2022, donc, LinkedIn a mis à jour l’algorithme de la plateforme. Si le fonctionnement de base de l’algorithme n’a pas été modifié, la plateforme a introduit des limitations et, surtout, a pris en compte des variables plus explicites qui peuvent avoir un impact significatif sur la visibilité des posts. Les mises à jour visent principalement l’expérience utilisateur, c’est pourquoi la plateforme redonne également aux utilisateurs un contrôle plus individuel sur leur fil d’actualité. Au moyen de certains « filtres », ils peuvent spécifier plus précisément ce qu’ils veulent voir et ce qu’ils ne veulent pas voir.

Les utilisateurs se plaignaient depuis longtemps de l’omniprésence des sondages dans le fil d’actualité. Ceux-ci augmentent artificiellement la visibilité, car les sondages pouvaient généralement générer des milliers de vues sans effort, ce que l’algorithme favorisait généralement. Cependant, cela a eu pour conséquence d’inonder les utilisateurs de sondages dénués de sens comme « Préférez-vous boire du thé ou du café ? ».

Sur LinkedIn également, comme sur d’autres réseaux sociaux, on partage des contenus politiques qui, dans leur polarisation, alimentent inutilement la fragmentation de la société. Auparavant, il n’était pas nécessaire d’interdire ou de censurer certains contenus sur LinkedIn, mais c’est désormais possible aux États-Unis, selon le site « into the minds« . Ce qui est également nouveau, c’est que l’algorithme tient compte de ce feedback explicite sur le contenu indésirable (et les auteurs aussi).

En outre, l’algorithme de LinkedIn apprend à intégrer le retour d’information « J’ai vu trop de posts sur ce sujet. » Par exemple, chaque post est analysé à l’aide d’un algorithme NLP pour le « taguer », c’est-à-dire pour relier des contenus similaires entre eux. Cependant, étant donné la brièveté des posts, qui comptent en moyenne moins de 39 mots, cette démarche est peu prometteuse.

Comment l'algorithme de LinkedIn fonctionnera-t-il en 2023 ?

L’algorithme de la plateforme est confronté à deux défis majeurs à la suite de ces mises à jour: amener les utilisateurs à utiliser les filtres et, dans le même temps, éviter la formation d’une zone de filtrage, qui à son tour réduit ensuite le fil d’actualité si nécessaire.

Comme mentionné au début de ce billet, le taux d’engagement restera important pour l’algorithme sur LinkedIn en 2023. Mais comment pouvez-vous le booster dès maintenant ?

Un CTA classique sur LinkedIn est « Laissez un commentaire si vous souhaitez recevoir xy gratuitement. » Ce type de pêche aux likes ou aux commentaires n’est désormais plus quelque chose que l’algorithme aime voir. LinkedIn explique eux-même : « Nous avons vu plusieurs posts qui demandent ou encouragent expressément la communauté à s’engager avec le contenu via des likes ou des réactions – postés pour booster la portée sur la plateforme. Nous avons entendu que ce type de contenu peut être trompeur et frustrant pour certains. Nous ne ferons pas la promotion de ce type de contenu, et nous encourageons tous les membres de la communauté à se concentrer sur la diffusion de contenu fiable, crédible et authentique. »

Vous ne devriez donc pas toujours utiliser la même formulation pour vos posts sur LinkedIn (tout comme sur les autres réseaux sociaux). Après tout, cela n’agace pas seulement l’algorithme mais laisse également vos followers ennuyés. Changez l’ordre des mots ou trouvez tout de suite quelque chose de mieux – mais gardez à l’esprit que les sondages sont désormais également assez impopulaires sur LinkedIn.

Par conséquent, vous devriez également créer du contenu à valeur ajoutée sur LinkedIn. Donnez à vos followers l’envie de s’engager avec ce que vous dites et redonnez aux utilisateurs un certain contrôle et préconisez un véritable échange dans les commentaires.

En outre, le contenu sur LinkedIn sera désormais filtré en trois catégories, bien que les experts continuent de se demander comment l’algorithme collectera ces données.

  • Spam : votre post sera immédiatement supprimé ou ne sera plus affiché. Veillez donc à ce que votre formulation soit grammaticalement correcte, évitez les liens trop nombreux, taguez un maximum de cinq utilisateurs, postez vos messages avec au moins trois heures d’intervalle et évitez les hashtags comme « suivre », « commenter » ou « aimer ».
  • Moyenne : Votre post sera montré à vos followers, mais le succès ne se verra que sur le long terme. Ne taguez donc que ceux qui répondront réellement. En général, respectez la règle empirique de trois hashtags par post, en allant du général au spécifique.
  • Standard : votre post aura certainement du succès à long terme. Utilisez donc des mots-clés pertinents, mais avec modération ! Les liens externes influencent également positivement les performances d’un post, mais ils n’ont pas leur place dans le post. Commentez-les plutôt dans les commentaires.

Le temps joue également un rôle pour l’algorithme sur LinkedIn. Plus les utilisateurs répondent rapidement, mieux c’est. Dans l’ensemble, LinkedIn écrit que la catégorisation des posts serait un simple organigramme : la transition de la moyenne à la norme se ferait en douceur. Plus vous interagissez au quotidien, plus les gens s’engageront également.

A propos de Kolsquare

Kolsquare est la première plateforme européenne de marketing d’influence, une solution axée sur les données qui permet aux marques de développer leurs stratégies de marketing d’influence et de mettre en œuvre des partenariats authentiques avec des créateurs de contenu.Grâce à notre technologie, les professionnels du marketing peuvent identifier les meilleurs profils de KOL, gérer entièrement leurs campagnes de KOL Marketing, mesurer leurs résultats et comparer leurs performances aux meilleures pratiques. Kolsquare propose à des centaines de clients (Coca-Cola, Danone, Publicis, Orange, Sézane, Decathlon, etc.) les dernières technologies de Big Data, d’IA et de Machine Learning pour activer des partenariats inspirants et authentiques avec quelque 3 millions de KOLs (Key Opinion Leaders) ayant plus de 5 000 followers dans 180 pays, sur Instagram, TikTok, Twitter, Facebook et YouTube.En tant que Benefit Company depuis 2020, l’influence responsable est dans notre ADN et se trouve au cœur de tous nos partenariats avec les clients, les KOL et les fournisseurs.

Influencer Marketing Newsletter

Ne manquez rien avec notre newsletter !