• Se connecter
  • Mois des fiertés, lutte contre le racisme, enjeux sociétaux : les influenceurs ont du pouvoir

    Juin, c’est le mois des fiertés, un mouvement mondial en soutien à la communauté LGBTQ+. C’est aussi le mouvement #BlackLivesMatter, après la mort de Georges Floyd suite à une intervention policière. Un mois où la lutte est reine, que ce soit dans les rues ou sur les réseaux. En 2020, les influenceurs montrent plus que jamais qu’ils ont, au-delà de leur capacité à divertir, un pouvoir de prescription immense et une capacité à prendre position et soutenir des causes.
    #influencermarketing
    #lgbtq
    #blacklivesmatter
    #pridemonth
    #influencers
    #socialmedia
    #article
    4 min

    En 2020, les influenceurs s’engagent

    Un engagement toujours plus présent depuis la crise sanitaire

    La crise sanitaire liée à la Covid-19 a déjà révélé que de nombreux influenceurs pouvaient plutôt être décrits comme des KOLs, pour Key Opinion Leaders. Inciter les populations à rester confinées, à respecter les gestes barrières ou encore appeler aux dons : dans le monde entier, les influenceurs n’ont pas hésité à agir.

    C’est que l’influence avait alors un pouvoir de prescription rapide et performant en temps de crise. Plus de 500 influenceurs se sont, par exemple, portés volontaires dans le cadre de l’initiative #OffronsNotreInfluence de Kolsquare qui a permis aux organismes en difficulté, d’identifier le plus rapidement possible les influenceurs volontaires pour les aider à promouvoir leurs messages.

    Cette volonté d’engagement des influenceurs n’est bien-sûr pas nouvelle : ils sont nombreux à agir pour le climat, les droits des femmes ou des causes humanitaires. Mais l’engagement des influenceurs tend à grandir d’un événement à l’autre, les enjeux sociétaux prenant le pas sur le divertissement

    Les influenceurs et la lutte contre les discriminations

    Les récents événements ont encore montré que les influenceurs n’hésitaient pas à soutenir une cause. La lutte contre les discriminations est aujourd’hui partout sur les réseaux.

    Avec la campagne #Jenesuispasunvirus luttant contre le racisme antichinois durant la pandémie. Ou le mouvement #BlackLivesMatter suite à la mort de Georges Floyd. Des moments importants où les communautés attendaient réactions et engagement de la part des influenceurs.

    En France ou dans le monde, ils ont été nombreux à s’engager, dans la rue et à travers les hashtags #BlackOutTuesday #BlackLivesMatter, #ICantBreathe ou #GeorgesFloyd. 

    Le mois des fiertés est, cette année, bien plus virtuel qu’auparavant, confinement oblige.

    Faute de manifestations, de nombreux événements et festivals virtuels sont organisés tout au long du mois. Les influenceurs n’ont là encore pas attendu pour montrer leur soutien aux mouvements.

    Des influenceurs comme Ingrid Nilsen ou Eugene Lee Yang ont lancé des appels aux dons sur leurs réseaux. Aux États-Unis, le Youtubeur Elijah Daniel est allé jusqu’à acheter une ville rebaptisée « Gay Hell » en réaction à l’interdiction des drapeaux LGBT aux fenêtres des ambassades.

    Des marques ont aussi collaboré avec différents influenceurs dans ce cadre, tout comme Kiehl avec la création d’un événement virtuel rassemblant des ambassadeurs de la communauté LGBTQ+.  

    Marques, influenceurs et contenu engagé : un mariage réussi quand il est authentique

    S’exprimer n’est pas toujours simple

    Les influenceurs n’hésitent donc plus à s’engager et disposent de toujours plus d’outils pour agir, en particulier grâce aux fonctionnalités d’appel aux dons sur les stories et lives Instagram.

    Mais il faut le dire aussi : les influenceurs peuvent faire face aux critiques quand ils donnent leur opinion. On les accuse parfois, tout comme les marques, d’opportunisme.

    Des initiatives telles que le #BlackOutTuesday, qui a rempli les réseaux de carrés noirs mais empêchait d’accéder aux informations sur les manifestations, ont été critiquées. Tout comme le silence de certains influenceurs qui peut être tout aussi mal vu que certaines prises de position.

    S’exprimer sur ce type d’enjeux n’a jamais été simple et les influenceurs ont aussi montré qu’ils savaient s’adapter, se remettre en question ou initier des actions innovantes

    Pourquoi communiquer grâce aux influenceurs ?

    Une marque qui souhaite communiquer dans le cadre d’un événement comme le #PrideMonth ou la lutte contre les discriminations doit s’y prendre avec justesse.

    L’opportunisme est mal vu et peut même mener au redouté call-out, soit une dénonciation publique crainte par les influenceurs comme les marques. Arborer un simple drapeau LGBT sans agir peut, par exemple, être mal perçu, même si le soutien est authentique.

    Il faut donc communiquer avec justesse dans un tel contexte : 

    • Créer un contenu vrai, raconter des histoires authentiques. Pour défendre une cause, il faut la connaître et ne pas hésiter à créer des campagnes qui ont du sens et qui apportent des connaissances et témoignages, 
    • Travailler avec les communautés concernées et respecter leurs codes et langages. Travailler avec des influenceurs LGBTQ+ dans le cadre du Pride Month permet par exemple de soutenir la communauté et de la laisser s’exprimer en donnant la parole aux premiers concernés, 
    • Ne pas hésiter à appeler aux dons et à lancer des initiatives. Une marque qui communique sur une cause sans le moindre don, sans la moindre action, voilà qui sonne comme de l’opportunisme, 
    • Soutenir sur le long terme. Soutenir une cause suite à un événement est une bonne chose. Décider de la soutenir sur le long terme, en utilisant ou non le marketing d’influence, c’est encore mieux et plus cohérent.

    L’influence est aussi un outil qui permet aux marques de soutenir une cause, à condition de créer un partenariat autour de valeurs fortes qui correspondent aux deux parties. 

    Les influenceurs sont de plus en plus nombreux à refuser les partenariats qui ne correspondent pas à leurs valeurs. De la même façon, ils comprennent qu’ils ont une force de frappe incroyable et une grande capacité à faire passer un message. Cette tendance de l’engagement dans l’influence ne peut que s’accentuer, pour le bien de toutes les causes. Car une grande communauté implique de grandes responsabilités…