Découvrez Kolsquare, la plateforme qui crée le match parfait entre les marques et +1M influenceurs sur 4 réseaux.

Trouvez des influenceurs écolos et environnement ! (2019)

Demain serons-nous tous écolos ? L'Influence marketing s'imprègne des nouvelles habitudes de consommation.
#influencermarketing
3 min
CONTENU
  • Ford
  • Kelloggs
  • Netflix
  • Pilot
  • Wargaming
  • Vinted

Campagne Simone Pérèle - Inspirer sa cible grâce aux bons influenceurs

Télécharger l'étude

Demain serons-nous tous écolos ? Les habitudes de consommation éco-responsable font de nouveaux adeptes chaque année et le thème de l’écologie investit toutes les sphères de la société, de la politique à nos réseaux sociaux avec de nouveaux influenceurs.

Les micro-influenceurs digitaux engagés

Plus de 5% des Français se disent végétariens ou végans et ce chiffre ne cesse d’augmenter chaque année. Le régime végétarien et le mode de vie végan s’imbriquent dans la mouvance plus large des influenceurs Healthy.

Pas toujours évident d’effectuer cette transition, beaucoup d’internautes suivent avec attention ces gourous de l’alimentation saine et responsable comme Cléa Cuisine. Entre recettes de cuisine, bonnes adresses et conseils, les influenceurs vegans accompagnent leur communauté au quotidien.

Ce mode de vie 100% végétal est étroitement lié à un engagement écologique. Parmi ces influenceurs, on retrouve de fervents défenseur de l’environnement avec notamment le mouvement #0Waste (#0déchet).

En France, plus de 450kg de déchets sont produits par an et par personne, dont 277kg sont des ordures ménagères. Un chiffre qui fait froid dans le dos et dont la communauté d’influenceurs 0 waste tente de sensibiliser.

Là encore, le changement de mode de vie est radical. Ces influenceurs engagés ont une approche pédagogique et communautaire, afin de mieux guider leurs abonnés dans leur quotidien, notamment à travers beaucoup de tutos DIY et des guides de recyclage.

Figure de proue du mouvement, Béa Johnson est une influenceuse blogueuse et conférencière spécialiste du mode de vie 0 déchets. Elle cumule près de 271K abonnés sur les réseaux sociaux.

Sachets plastiques, cotons démaquillants, mouchoirs en papiers… Etre 0 déchet c’est avoir conscience de ce que l’on laisse derrière soi. Au début l’apanage de quelques écologistes radicaux, le mouvement prend de l’ampleur et des familles entières se mettent aujourd’hui au 0 déchet.

La première organisation mondiale de la protection de l’environnement, WWF, a fait appel à plusieurs influenceurs écolos pour supporter leur campagne pour la protection de l’environnement. Une campagne qui a fait son effet.

Les influenceurs célèbres qui défendent la cause environnementale

Outre les influenceuses digitales, des célébrités s’engagent dans la défense environnementale depuis bien longtemps.

L’homme d’affaires et politique américain Al Gore a été l’un des premiers à se faire entendre à ce sujet. Avec plus de 3,27 millions de followers sur twitter, il reste un porte-parole sur les questions de changement climatique.

Des stars hollywoodiennes ont également rejoint les rangs des défenseurs de l’écologie. Avec une communauté de plus de 57 millions d’abonnés, l’acteur Léonardo diCaprio utilise ses réseaux, non pas pour faire sa promotion mais pour sensibiliser à la cause environnementale. Il est notamment engagé dans plus de 70 projets à travers le monde sur tous les fronts (océans, forêts, vie sauvage et climat). Qui dit mieux ?

En France, le journaliste et ancien chroniqueur TV Aymeric Caron relance le mouvement antispéciste en publiant un ouvrage sur ce thème et en prenant régulièrement la parole sur Twitter. Il est suivi avec attention par une communauté de plus de 65k adeptes de cette théorie, qui prône l’égalité absolue entre toutes les espèces vivantes.

Les marques éco-responsables

Cette vague verte a vu l’émergence d’une agriculture bio et de nouvelles marques éthiques et éco-responsables. Celles-ci ont compris la pertinence de proposer des produits bio et respectueux de l’environnement avec si possible une production locale et ancrée dans le commerce équitable. Les réseaux sociaux sont un moyen efficace de communiquer sur leur engagement vertueux.

Lush a ainsi basé son marketing sur la défense des animaux. La marque propose des produits 100% végétariens, non testés sur des animaux, faits mains et avec un minimum d’emballage.

D’autres ont entièrement construits leur marque sur ces principes écologiques. C’est le cas de Too good to go, application qui permet de récupérer les invendus des commerces d’alimentation. Une bonne façon de lutter contre le gaspillage alimentaire.

De manière générale le bio et le commerce équitable investissent l’alimentaire, jusque dans les rayons des GMS. En 2016, le commerce équitable représentait 42,8% des ventes de produits et ce marché pèse plus d’un milliard d’euros en France. Une manne financière qui oblige à prendre en considération ces questions.

Le monde de la beauté n’y déroge pas. Les marques de cosmétiques se mettent au vert. Monoprix commercialise la marque de Make-up Boho Green qui assure une fabrication bio100% naturelle, sans sur-emballage et respectueuse de l’environnement.

Outre les boutiques second hand (vêtements d’occasion), la mode se met également à l’éthique et au made in France.

Désormais, le consommateur tend de plus en plus à devenir « consommacteur« . L’exigence se fait plus présente à mesure qu’il prend conscience de son impact sur l’environnement. Engager sa marque dans une démarche 100% écologique permet de gagner cette frange de la population, qui tend à s’accroître.