Découvrez Kolsquare, la plateforme qui crée le match parfait entre les marques et +1M influenceurs sur 4 réseaux.

Guide et Glossaire de l'Influence Marketing (2019)

Toutes les fiches pratiques pour vous accompagner dans le lancement des campagnes avec des influenceurs !

#ad, #sponsored :

Lorsqu’un influenceur réalise un contenu sponsorisé sur un réseau social, il est désormais obligé d’indiquer à sa communauté que le contenu proposé est sponsorisé par une marque.

C’est l’ARPP, (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) dans l’objectif de protéger et d’informer le consommateur, qui rend cette mesure obligatoire pour les influenceurs.

Comme le montre notre étude sur le sujet, le fait de mentionner qu’un contenu est sponsorisé permet de meilleurs résultats lors d’une opération marketing. Il est donc recommandé à un influenceur de prévenir ses abonnés lorsqu’il réalise un contenu sponsorisé.

***

Agence de marketing d’influence :

Une agence de marketing d’influence a pour objectif de mettre en relation une marque et un influenceur. L’objectif étant de créer une opération marketing rentable pour la marque, et bénéfique pour la communauté de l’influenceur. Grâce à son expertise, l’agence de marketing d’influence sait auprès de quels influenceurs s’adresser pour un produit ou une opération marketing particulière.

***

Audience :

L’audience d’un influenceur est la totalité des personnes qu’il peut espérer atteindre en créant du contenu sur un réseau social. Il repose principalement sur le nombre de followers (ou nombre d’abonnés) de l’influenceur.

***

Buzz / Bad buzz :

La création d’un « Buzz » signifie pour une marque une retombée médiatique importante qui a pour répercussion positive l’amélioration de l’image et de la popularité de cette marque. Inversement, un « bad-buzz » représente une mauvaise publicité, qui dessert à l’image de la marque.

La photo d’un enfant noir portant un pull avec la mention « coolest monkey in the jungle » avait fait écho dans le monde entier. Le pull était une collection H&M, et le terme « monkey » associé à la couleur de peau de l’enfant avait créer un bad-buzz historique. La traduction littérale de l’écriture inscrite sur le pull est : «singe le plus cool de la jungle». Rapporté à sa couleur de peau, la publicité avait créé un terrible bad-buzz, qui avait comptabilisé plus de 2 millions de tweets dans le monde entier. Certes, un record, mais il s’agissait d’un tweet qui s’indignait de cette publicité.

Banksy est un street-artist anonyme, reconnu dans le monde entier pour ses peintures murales. En 2018, il a réalisé un buzz mondial pour un coup qu’il avait préparé en amont.

Lors d’une vente aux enchères réalisée par Sotheby’s, une œuvre de Banksy était présente pour être vendue aux acquéreurs.

Grâce à la popularité de Banksy et son sens artistique, l’œuvre en question a été adjugée à 1,2 millions d’euros. Seulement, quelques secondes après sa vente, l’œuvre s’est automatiquement détruite par le biais d’un système installé dans le cadre de la toile.

Des rasoirs et un système électrique ont découpé la toile en lambeaux, à la surprise générale de la salle. L’œuvre « Girl With Balloons » ne sera plus jamais comme avant.

Ce coup monté par l’artiste lui a valu un buzz médiatique. 1,1 millions de j’aime sur sa photo Instagram ou l’on aperçoit la salle stupéfaite, et 14 millions de vues pour la vidéo qui explique son coup monté.

Sans parler des milliers de retombées médiatiques dans le monde entier qui rendait hommage à son génie. En réalité, l’œuvre devait se détruire entièrement, et le système mis en place quelques années auparavant n’a pas fonctionné jusqu’au bout.

***

Blog :

Un blog est un site web alimenté par son propriétaire appelé « blogueur ». Le blog traite d’un sujet ou plusieurs sujets définis, et est alimenté en contenu, très souvent sous forme d’articles, parfois accompagnée de vidéos.

L’objectif du blogueur est de partager sa passion ou son savoir-faire et de maximiser les visiteurs sur son site internet. Le blog peut être alimenté par un professionnel (internaute qui vit de son activité de blogueur, ou qui favorise les ventes de son business à l’aide de son blog) ou un amateur (internaute qui partage son contenu et ses expériences par passion).

***

Box influenceurs :

Le terme de box influenceurs fait référence à une opération marketing. Elle consiste, pour une marque, à envoyer des échantillons de produits à un grand nombre de micros-influenceurs dans l’optique de créer du contenu sur ses produits afin d’atteindre de nouveaux prospects.

Cette opération marketing permet à une marque d’élargir considérablement son audience de prospects pour un moindre coût, si la campagne d’influence est bien réalisée.

***

Code promo influenceur : Le code promotionnel d’une marque est associé à un influenceur afin d’engager sa communauté, et de suivre les résultats d’une collaboration entre la marque et l’influenceur.

La marque pourra analyser le nombre de ventes liées à un partenariat grâce à ces codes.

Parallèlement, cela permet de créer une offre marketing intéressante pour la communauté de l’influenceur.

***

Collection capsule d’influenceur :

La collection capsule d’influenceur représente un partenariat entre une marque et un influenceur. L’influenceur ayant un rôle de création pour un produit qui sera vendu par la marque.

L’objectif est de retransmettre la créativité de l’influenceur dans un ou plusieurs produits qui seront commercialisés par la marque.

***

Communauté :

Une communauté est un groupe de personnes qui communiquent et interagissent entre elles. Le sujet abordé par une communauté est en lien avec leurs centres d’intérêts ou leur activité professionnelle.

Dans le domaine du Marketing d’Influence, l’ensemble des abonnés d’un influenceur forme une communauté. Le sujet qui les réunit est le contenu proposé par l’influenceur lui-même.

***

CPA :

CPA est l’acronyme de coût par action. C’est un KPI qui désigne, pour une publicité, le coût qu’un annonceur a dû payer pour que son prospect réalise une action définie, en général la conversion d’un formulaire de contact ou un achat.

Pour le calculer, on divise le budget investi dans la publicité par le nombre d’actions menées. C’est un indice important pour mesurer l’efficacité d’une publicité en ligne.

***

CPC :

CPC est l’acronyme de « coût par clic ». C’est un KPI qui désigne, pour une publicité, le coût qu’un annonceur a dû payer afin que son prospect clique sur sa publicité. Pour le calculer, il suffit de diviser le coût investi dans la publicité par le nombre de clics obtenus sur celle-ci.

***

CPL :

CPL est l’acronyme de « coût par lead ». Ce KPI informe sur le coût d’un lead pour l’annonceur. Le CPL est calculé en divisant le budget total de la publicité par le nombre de leads obtenus.

***

CPE :

CPE est l’acronyme de coût par engagement. Cet indicateur permet de connaître, pour un annonceur, le coût des engagements qu’il a obtenus. Son calcul est simple : il suffit de diviser le budget total de la publicité par le nombre d’engagements obtenus. C’est un indicateur essentiel pour mesurer l’efficacité d’une publicité.

***

Egérie de marque :

Une égérie de marque est un personnage public qui représente une marque, souvent dans un objectif de communication et d’amélioration d’image de marque.

Ce personnage public possède souvent une notoriété reconnue dans un milieu en adéquation avec l’image de marque.

L’égérie peut être amenée à réaliser des événements particuliers dans l’objectif de promouvoir la marque à laquelle elle est associée.

Les égéries se sont progressivement rapprochées du consommateur et ont donné naissance aux influenceurs digitaux.

***

EMV (Earned Media Value) :

EMV est l’acronyme de « Earned Media Value ». C’est un indicateur pour mesurer la performance d’une campagne d’influence marketing qui permet de comparer le retour sur investissement des campagnes d’influence avec celui qu’elle aurait généré sur d’autres médias.

L’objectif de cette opération est de savoir si le marketing d’influence se révèle plus efficace que des canaux de communication traditionnels (télévision, radio, presse…).

L’Earned Media Value (EMV) représente donc l’impact media des posts sur les réseaux sociaux. Il est calculé en additionnant les valeurs suivantes :

  •       Nombre de likes moyen x valeur du like
  •       Nombre de commentaires moyen x valeur du commentaire
  •       Nombre d’impressions (estimé pour chaque réseau) / 1000 x valeur de 1000 impressions

On estime généralement l’EMV à travers une campagne ou, en amont, sur la moyenne des posts des 3 derniers mois.

***

Endorsement :

Le terme endorsement concerne une collaboration entre une marque et un influenceur ayant pour but de promouvoir l’image et la notoriété de la marque.

Les actions menées peuvent être diverses, telles qu’un post Instagram, l’utilisation d’un produit de marque en vidéo ou encore une rencontre réelle avec des clients de la marque.

Contrairement au micro-endorsement, l’endorsement permet souvent à la marque la réalisation de plusieurs opérations marketing en collaboration avec l’influenceur.  Cela permet une collaboration plus efficace entre la marque et l’influenceur.

***

Engagement :

L’engagement est un terme général permettant de désigner le nombre d’interactions entre un influenceur/post d’influenceur, et sa communauté. Un « j’aime » est compté comme un engagement, tout comme le « commentaire » ainsi que le « partage ».  Un indicateur intéressant pour mesurer la pertinence d’un influenceur est le taux d’engagement d’une communauté envers son influenceur. Sans oublier que plus une communauté est importante, moins son taux d’engagement sera élevé.

Le taux d’engagement peut varier énormément, selon le secteur et le type d’influenceurs. Contrairement aux idées reçues, les hashtags #ad et #sponsored ne nuisent pas aux taux d’engagements. De la même manière, une taille importante de communauté ne signifie pas nécessairement que les engagements d’une campagne seront faibles, comme en témoigne notre grande étude sur les taux d’engagement des influenceurs.

***

E-réputation :

La e-réputation d’une personne ou d’une marque représente l’ensemble des données accessibles et publiques étant stockées sur internet. Le contenu traitant d’un particulier ou d’une marque étant publique sur internet, chaque individu à tout intérêt à vérifier et veiller à ce qui se dit de lui publiquement. Une mauvaise e-réputation conduit inévitablement à perdre des opportunités d’affaires à une entreprise ou un particulier. Inversement, une e-réputation de qualité, qui atteste le savoir-faire et la qualité de travail d’une entreprise pourra amener des opportunités supplémentaires.

 

Les avis en ligne, notamment, sont un élément crucial pour l’e-réputation.

***

Fake-follower :

Afin de mesurer la rémunération d’un influenceur pour une opération marketing, son nombre d’abonnés est l’une des composantes les plus importantes à prendre en compte. Un influenceur ayant 250 000 abonnés ne prétendra pas à la même rémunération qu’un autre ayant une communauté de 50 000 abonnés (voir notre article sur les tarifs des influenceurs). Certains influenceurs sont donc tentés d’acheter des faux-abonnés afin de booster leur communauté, et en parallèle recevoir des rémunérations plus importantes pour leurs opérations marketing.

Seulement, les outils marketing actuels, tels que ceux développés par Kolsquare, permettent de rapidement identifier ces comptes dont les taux d’engagements seront faibles ou inadaptés pour des campagnes d’influence.

Choisir le bon influenceur pour sa campagne passe donc par la vérification de critères essentiels : croissance du compte, autorité, taux d’engagements, analyse démographique de la communauté…

***

Fit matching :

La notion de fit / matching désigne le fait que le choix d’un influenceur se doit d’être pertinent dans une opération Marketing. Il doit être en mesure de refléter l’esprit de la marque et doit être personnellement intéressé par elle, pour que sa communauté apprécie le produit/service mis en avant.

***

Follow :

Le terme follow est issu de Twitter. L’action de « follow » quelqu’un, en français « le suivre » consiste à s’abonner à cette personne pour en suivre le contenu qu’il publie sur le réseau social Twitter. Un internaute qui en « follow » un autre devient donc un « follower », « suiveur » en français.

La terminologie est également utilisée pour Instagram, par exemple.

***

Follower :

Le terme « follower » est lui aussi issu du réseau social Twitter. Il est l’équivalent de l’abonné sur Youtube, et est utilisé pour Instagram également. Un follower est un twittos qui suit le contenu d’un autre twittos.

***

Hashtag :

Le hashtag est un (ou plusieurs) mots collés, précédé du terme #. Il permet de regrouper des tweets ou posts sur les réseaux sociaux traitant d’un sujet identique.

Le hashtag constitue un excellent moyen de suivi des opérations marketing impliquant des influenceurs.

Par exemple, si une marque sort un nouveau produit, elle peut inviter les acheteurs de ce dernier à réagir avec un hashtag particulier afin de répertorier leurs avis sur ce produit. Ainsi, en recherchant ce hashtag précis, chaque internaute aura accès au retour d’expérience des clients sur ce produit.

Des plateformes comme Kolsquare permettent de générer des statistiques sur les posts contenant un hashtag défini.

Le hashtag est aussi souvent utilisé lors de shows télévisés pour inciter l’audience à réagir sur un sujet donné. Ainsi, les spectateurs peuvent même interagir et communiquer entre eux sur des sujets abordés lors de l’émission.

***

IGTV :

IGTV (pour InstaGram TéléVision) est une fonctionnalité d’Instagram permettant de visionner et de télécharger des vidéos d’une durée pouvant aller jusqu’à 1 heure (contre 1 minute pour le format classique sur Instagram). Cette fonctionnalité a été mise en place pour répondre à la consommation grandissante de vidéos sur les réseaux sociaux.

***

Impression publicitaire :

Le terme impression publicitaire signifie le visionnage d’une publicité par un internaute. Il concerne majoritairement Facebook Ads et Google Ads. Ainsi, si une publicité comporte 1000 impressions publicitaires, c’est qu’elle a été visionnée 1000 fois par plusieurs internautes.

***

Influenceur :

L’influenceur est un personnage public, actif sur les réseaux sociaux, qui a la possibilité d’influencer les habitudes de consommation des personnes à son écoute, qui constituent sa communauté.

***

Instagram stories :

Les stories Instagram sont des publications éphémères qui disparaissent au bout de 24 heures. Elles apparaissent sur le profil de l’utilisateur avec les mêmes règles de confidentialité de son compte. S’il est public, elles le seront aussi.

Leur format ne dépasse pas 15 secondes, mais elles peuvent se suivre chronologiquement si le message de l’influenceur se doit d’être plus long. Leur caractère éphémère poussent souvent les internautes à les visionner dès qu’ils en ont l’occasion, de « peur » de rater une nouvelle ou un contenu intéressant. C’est l’esprit FOMO – Fear of Missing Out.

Les Instagram stories peuvent donc être une belle opportunité pour les entreprises de réaliser un placement de produit avec un influenceur et sont de plus en plus plébiscitées.

Leur caractère éphémère permet une collaboration réduite dans le temps, permettant d’envisager un placement de produit fortement engageant. Des outils comme Kolsquare permettent aujourd’hui de récupérer des statistiques de performance sur les stories, comme sur les posts.

***

KOL :

Le terme KOL, ou « Key Opinion Leader », est un terme désignant les influenceurs qui font mouche sur les réseaux sociaux. Ces leaders d’opinion, ou influenceurs 3.0, sont une version évoluée des influenceurs traditionnels : notamment, ils se reposent sur des communautés réellement engagées, sans fake followers, et prennent soin de se concentrer sur des partenariats qui ont du sens pour la marque, pour eux, et pour leurs communautés.

***

KPI :

Les Key Performance Indicators permettent de mesurer l’efficacité des opérations marketing. Ils sont nombreuses :

  • Reach (taille de l’audience de l’influenceur)
  • Engagements (Somme des likes, commentaires et partages pour une opération marketing)
  • Taux d’engagement d’un post (taille de communauté/engagements)
  • Coût pour 1000 impressions
  • Coût par engagement
  • Nombre de ventes (en particulier dans le cadre de codes promo)

***

Like :

Le terme « like », en français « j’aime », désigne l’action, pour un internaute, de cliquer sur le bouton « j’aime » pour valider la qualité d’un contenu.

Aujourd’hui, tous les réseaux sociaux offrent la possibilité à leurs utilisateurs d’aimer un contenu. Cela permet au créateur d’un contenu que sa création soit rendue plus populaire.

En effet, si un internaute « aime » un contenu, il pourra apparaître sur le fil d’actualités de ses amis/relations et ainsi atteindre le 2e, voire 3e cercle de leur réseau.

Le « like » peut donc entraîner un effet boule de neige, favorisant la viralité d’un contenu.

***

Marketing d’affiliation :

Le marketing d’affiliation est une collaboration entre un site e-commerce et un autre site ayant une audience similaire au site e-commerce.

L’objectif est de placer des publicités pour un produit spécifique sur le site en « affiliation », afin de maximiser les ventes. Ces publicités vont attirer des visiteurs sur le site e-commerce qui ont vocation à devenir clients. Dans le cas où le site e-commerce réalise une vente, une commission peut être versée au propriétaire du site ayant hébergé la publicité par laquelle le client est arrivé.

***

Marketing d’influence :

Le Marketing d’influence est un marketing collaboratif entre une marque et un influenceur. L’objectif étant d’utiliser la communauté d’un influenceur afin de promouvoir une marque, un produit ou un évènement.

***

Micro-endorsement :

Le micro-endorsement désigne la collaboration d’une marque et d’un influenceur sur une période courte. Souvent, il peut s’agir d’un simple post sponsorisé, sans récurrence de la part de l’influenceur.

***

Micro-influenceur, Macro-influenceur, Mega-influenceur :

Il n’existe pas de limites officielles pour désigner un macro-influenceur. Cependant, ce qui le différencie du micro-influenceur, ou du méga-influenceur, c’est la taille de sa communauté.

Kolsquare distingue 6 échelons de taille de communauté (nombre de followers) :

  • Micro : 5k – 15k
  • Regular : 15k – 50k
  • Rising star : 50 – 100k
  • Mid : 100k – 500k
  • Macro : 500k – 1m
  • Méga > 1m

***

Native Advertising :

Le native advertising (publicité native en français) est un type de publicité qui, par sa forme et son contenu, s’intègre de manière très cohérente au contenu dans lequel elle est hébergée.

***

Niche :

Le terme « niche » est utilisé pour désigner un marché de niche. Le marché de niche correspond à un marché qui traite d’un produit ou d’un service particulier, très précis.

Par exemple, si une marque se crée dans le secteur alimentaire (très large), elle peut choisir une niche du domaine.

Elle s’adressera à une audience plus restreinte. En l’occurrence, les jeunes parents.

Dans le secteur de l’Influence Marketing, la niche désignera des influenceurs s’exprimant spécifiquement à ces segments limités de marché. Plus les influenceurs ciblent précisément cette communauté déterminée, plus la campagne peut faire effet.

***

OOTD :  

Le terme OOTD est un acronyme signifiant « Outfit Of the day ». Il concerne donc le secteur des influenceurs de la mode, spécialisant leur contenu dans le domaine de l’habillement.

Ce sont donc des présentations de tenues vestimentaires assorties pour des sujets précis : « OOTD Summer », « OOTD winter » ou encore « OOTD soirée ».

Ce type de vidéos peut présenter une opportunité pour les entreprises de l’habillement afin de créer des contenus sponsorisés.

Dans le secteur des vidéastes mode, on peut apercevoir des vidéos sponsorisées par les youtubeurs, dans lesquelles ils présentent des produits d’une marque en particulier.

***

ORM :

ORM est l’acronyme de Online Reputation Management. Traduit de l’anglais, ce terme concerne la « Gestion de la réputation en ligne », donc la e-réputation (v. e-réputation).

***

Placement de produit :  

Le placement de produit est une opération marketing qui consiste à présenter le produit d’une marque en vidéo, par le biais d’un influenceur dans un contenu précis (post Instagram, vidéos Youtube…). Il permet à une marque d’introduire les fonctionnalités de son produit à travers un influenceur qui en fera sa promotion.

Suivant l’importance et la pertinence de la communauté de l’influenceur, il recevra une rémunération adaptée à son audience. Les micros-influenceurs, eux, sont parfois rémunérés différemment, même si le statut d’auto-entrepreneur devient rapidement un pré-requis.

***

Plateforme d’influenceurs :

Une plateforme d’influenceurs référence des influenceurs par leurs secteurs d’activités. Elle permet aux marques, à travers une approche data poussée, de choisir des influenceurs qui correspondent vraiment à leurs produits et leur image de marque.

Kolsquare assure ainsi un « matching » entre la communauté de l’influenceur, la marque et le produit qu’elle désire promotionner (géographie, sexe, âge, etc.). Le tout, pour anticiper un ROI le plus élevé possible pour toutes les opérations marketing.

***

Post sponsorisé :

Un post sponsorisé permet à un annonceur de promouvoir un contenu publicitaire à une audience ayant de l’intérêt pour son produit.

Sur Facebook par exemple, les marques peuvent effectuer des posts sponsorisés en ciblant une audience particulière.

L’influence marketing est réputée pour permettre de sponsoriser des posts de manière pertinente, en l’intégrant nativement dans les contenus des réseaux sociaux.

***

Retweet :

L’action de « retweeter » concerne le réseau social Twitter. Elle désigne, pour un Twittos, le fait de reposter le tweet d’un utilisateur sur son profil Twitter. Cela permet à un utilisateur twitter de faire suivre une information jugée pertinente à son audience (à ses followers).

***

ROI :

Le terme « ROI » est l’acronyme anglais de « Return on Investment », ou retour sur investissement.

On peut et doit donc mesurer le ROI d’une campagne marketing pour mesurer son efficacité, pour comprendre la somme qu’a généré une campagne marketing en fonction des dépenses effectuées pour la créer. Le ROI peut donc s’exprimer en pourcentage.

Dans le secteur de l’Influence Marketing, on parle souvent d’EMV (v. EMV).

***

Snapchat stories :

Les stories Snapchat sont des publications, vidéos ou photos, à caractères éphémères, tout comme les Instagram stories. Elles peuvent être plus longues, avec une durée maximale de 60 secondes pour les vidéos. Leur durée de vie est de 24h.

Les utilisateurs Snapchat ont donc la possibilité de visionner les stories Snapchat de leurs amis, des personnes auxquelles ils sont abonnés, mais également les stories des comptes recommandés par Snapchat.

***

SWAP Youtube :

Un SWAP Youtube est une collaboration entre deux youtubeurs qui s’envoient réciproquement deux colis contenant des cadeaux. Les deux youtubeurs réalisent un unboxing vidéo qu’ils commentent et postent sur leurs chaînes respectives. Ce type de contenu peut constituer une belle opportunité pour un double placement de produit pour une marque.

***

Tag :

Sur les réseaux sociaux, il est possible de mentionner, ou “taguer”, d’autres membres de la plateforme. On dit alors qu’on “tag”/”tague” une personne.

***

Takeover de compte :

Le takeover désigne pour une entreprise, une opération marketing visant à céder un ou plusieurs comptes de ses réseaux sociaux à une célébrité ou un influenceur.

 

La célébrité ou l’influenceur peut alors poster et interagir avec la communauté de la marque pour les réseaux sociaux auxquels elle a accès.

 

Pour une marque, c’est un moyen efficace de diversifier le contenu qu’elle propose à sa communauté, et ainsi créer de l’engagement. La durée d’un takeover est souvent d’une journée, même si elle peut plus rarement s’étendre sur une plus longue période, comme dans le cas de la toute première opération de Brand and Celebrities, entre Jean-Marc Mormeck et MacDonald’s.

***

Target audience :

L’audience cible, ou “target audience”, correspond à la cible de la marque pour réaliser ses ventes.

***

Taux d’engagement :

Le taux d’engagement est un indicateur souvent utilisé pour mesurer l’efficacité d’un influenceur auprès de sa communauté. Pour une marque, il est important de savoir si un influenceur parvient à engager correctement son audience.

L’engagement signifie le nombre de « j’aime », « commentaire » et « partage » sur un contenu (post, vidéos…).

Le taux d’engagement moyen d’un influenceur est obtenu en divisant le nombre d’abonnés de l’influenceur par son nombre d’engagements moyen sur ses posts.

Le taux d’engagement s’exprime en pourcentage.

Concernant un compte Instagram avec plusieurs centaines de posts, il est impensable pour une marque de calculer cet indicateur à la main. C’est pourquoi Kolsquare indique automatiquement le taux d’engagement de chaque influenceur présent sur sa plateforme afin de faciliter l’analyse des clients dans leur choix d’influenceur

***

Twittos :

Le terme « Twittos » désigne un utilisateur de Twitter.

***

UGC (User Generated Content) :

Le terme UGC, User Generated Content ou “contenu généré par l’utilisateur”, implique que le client d’une marque réalise un contenu sur un produit ou un service, et que ce contenu est rendu public sur les réseaux sociaux ou le site de la marque.

Le contenu généré par les utilisateurs a plusieurs avantages pour une marque :

–        Tout d’abord, il peut permettre à la marque de prouver l’efficacité ou la qualité de son produit. Sur Instagram, il n’est pas rare de voir une marque reposter la photo d’un produit réalisée par un client et associée à un commentaire positif. Les marques demandent de plus en plus des retours aux clients, avec une photo et un commentaire sur le produit.

–        L’UGC permet également à une marque de créer du contenu de qualité gratuitement. Le fait qu’un client satisfait recommande publiquement la qualité d’un produit est bénéfique pour l’image de la marque. Mais il est également positif pour une entreprise de poster du contenu « gratuit », et qui ne lui a pas demandé de travail en amont. C’est donc une aubaine pour les marques qui veulent entretenir leur image sur les réseaux sociaux.

Coca Cola avait ainsi réussi son pari avec sa campagne “Share coke”. En imprimant des noms sur ses bouteilles, les clients de la marque avaient massivement posté du contenu sur les réseaux sociaux, en lien avec la marque.

***

Unboxing vidéo :

L’unboxing vidéo consiste, pour le client d’une marque, à filmer et commenter le déballage d’un produit. Très souvent, la personne qui réalise cet unboxing possède une communauté plus ou moins importante ayant un intérêt pour le produit déballé.

Les vidéastes en question sont majoritairement des « Youtubeurs » qui proposent régulièrement du contenu à leurs abonnés. L’unboxing est une tendance populaire qui peut également être reprise par les marques elles-mêmes.

C’est une opportunité de réaliser des placements de produit, en profitant de cette mode qui plait beaucoup aux communautés des Youtubeurs.

***

Vidéo virale :

On considère une vidéo « virale » lorsqu’elle devient très populaire grâce aux recommandations massives des spectateurs qui approuvent la qualité de celle-ci, de par son humour, sa pertinence ou encore son effet époustouflant.

L’entreprise américaine Budweiser met par exemple des moyens très importants dans la réalisation de publicités humoristiques, qui deviennent parfois virales sur internet.

https://www.youtube.com/watch?v=9pKA2TIR_Bs

Avant de devenir virales, ces vidéos sont souvent des spots publicitaires destinés à la télévision.

Elles sont ensuite reprises par des internautes et postés sur les réseaux sociaux, ce qui entretient leur popularité et leur ROI : la viralité créée sur les réseaux sociaux s’auto-entretient et est gratuite pour la marque.

***

Word of mouth :

Word of mouth est la traduction anglaise de l’expression commune « bouche à oreille ». C’est l’action de recommander un contenu à un proche de par sa qualité ou sa pertinence sur un sujet.

Le bouche à oreille peut être positif ou négatif, lorsqu’il se traduit par une mise en garde sur un contenu ou un service proposé par une marque.

La recommandation peut s’effectuer sous la forme d’un parrainage, pour obtenir une récompense. Elle est alors moins spontanée, puisque l’utilisateur est incité à recommander le produit ou service.

***

Youtubeur :

Un youtubeur est un internaute ayant pour activité professionnelle ou comme passion la création de vidéos destinée à la plateforme Youtube. C’est donc un vidéaste qui propose du contenu régulièrement pour sa communauté d’abonnés.

Vidéaste professionnel : Certains des vidéastes présents sur Youtube vivent de leur activité de création. Leur rémunération s’effectue en fonction de la performance de leurs vidéos, notamment au regard du nombre de vues des vidéos et de leur taux d’engagement.

La plateforme Youtube peut elle-même rémunérer ces youtubeurs, grâce à la collaboration qu’elle exerce avec les annonceurs publicitaires.

Les marques également, pour des partenariats ponctuels ou s’inscrivant dans la durée.

Les publicités présentes sur la plateforme génèrent des revenus, qui servent en partie à rémunérer les youtubeurs ayant monétisé leurs vidéos.

Vidéaste amateur : Les vidéastes amateurs sont présents sur la plateforme dans un but de partage, souvent de leur passion ou de leurs idées.

Ils exercent une activité professionnelle en parallèle, étant donné que Youtube ne les rémunèrent pas assez (ou pas du tout) pour assurer toutes leurs dépenses personnelles.

Leur communauté est donc souvent moins importante que les vidéastes professionnels, ce qui limite leurs possibilités de revenus directs sur la plateforme.

Retrouvez-nous sur
  • Ford
  • Kelloggs
  • Netflix
  • Pilot
  • Wargaming
  • Vinted

Campagne Simone Pérèle - Inspirer sa cible grâce aux bons influenceurs

Télécharger l'étude